03.11.2017 - 17:19
du Samedi 4 NOVEMBRE sur les cimaises de la galerie une belle exposition d'une cinquantaine d'oeuvres de YVES BOISTELLE.
La ville du Havre pour YVES est une source d’inspiration inépuisable. Le port, les bateaux, la mer, la ville, ses bâtiments, son architecture et la lumière qui la baigne sont les nombreux sujets qu’il traite. Ses croquis rapides au trait, utilisant le crayon, le feutre ou le pinceau sont scannés et colorisés à l’ordinateur puis imprimés sur de divers supports avec une préférence pour le Dibond (panneau composite aluminium). Il appelle ces travaux « peintures numériques » mais restent des pièces uniques car un croquis dessiné pour chaque œuvre.
Cette technique s’est imposée d’elle-même ayant réalisé plusieurs bandes dessinées et illustrations pour différentes publications ayant pour toile de fond ou décor la ville du Havre à plusieurs périodes de son histoire.
En bande dessinée, la couleur directe est de moins en moins utilisée car l’ordinateur permet une plus grande souplesse et rapidité d’exécution. Mais contrairement à la bande dessinée où le trait est précis et clair, il associe à des couleurs réalistes un dessin rapide, sûr et expressif.
« J’aime l’idée de croquis rapide pris sur le motif ou d’après photographie. Il y a un côté instantané et vif dans la réalisation. J’essaie d’aller à l’essentiel. Puis comme les croquis de voyage des peintres du XIX° rehaussés plus tard à l’aquarelle, j’utilise la palette graphique pour leur donner cette lumière si particulière à la ville »
Parallèlement à cette technique, il peint à l’acrylique ou à l’huile sur différents supports cartons, toiles etc. Ces réalisations représentent essentiellement des paysages. Vernissage Cocktail le Samedi 4 Novembre 2017 à partir de 18h.

Séance de dédicaces le samedi 2 décembre 20174.

Catalogue de l'exposition disponible sur demande à fionagaleriehamon@gmail.com

RAFFIN André
De ses toiles se dégage une force tranquille, nuancées d’une délicatesse. Il utilise une matière épaisse, sombre qui n’est pas sans évoquer l’expressionnisme, volontaire, rude et porteuse d’une certaine inquiétude.